Le Futur Du Travail : Un défi plus humain que technologique

Source : Forbes

« Si les entreprises éprouvent des difficultés à se transformer à l’ère numérique, ce n’est pas tant la faute de ruptures technologiques que de soucis humains. Quelles sont les méthodes à adopter pour construire une culture forte ? Comment recruter et former les équipes idéales ? A quoi ressemblent les futurs lieux de travail ? Retour sur les trois tendances majeures qui bouleversent le monde des ressources humaines et du management et dessinent les contours du futur du travail.

L’importance d’une culture d’entreprise solide
« Les employés viennent en premier, pas les clients. Si vous prenez soin de vos employés, ils prendront soin de vos clients. » Ces mots de Richard Branson, le fondateur de Virgin, montrent bien le rôle fondamental que joue la culture d’entreprise. Une culture d’entreprise solide repose sur la motivation, qui implique elle-même quatre facteurs : l’autonomie, l’apprentissage et la formation continue, l’appartenance et la quête de sens. Développer une culture authentique, c’est-à-dire en phase avec l’ADN et les valeurs de l’entreprise, est la clé pour favoriser l’engagement, la confiance, l’échange, la transparence, la prise d’initiative et, in fine, accroître la productivité. L’institut “Great Place To Work” effectue ainsi un classement annuel des entreprises où il fait bon vivre et travailler. Avec, à la clé pour les entreprises citées, un bénéfice net en termes d’image de marque employeur et d’attractivité des talents.

Recrutement digital : les RH 2.0
En 2015, déjà, 82% des entreprises utilisaient un réseau social pour recruter. Grâce aux réseaux sociaux, les talents sont accessibles et se forgent une e-réputation personnelle, aussi appelée personal branding. Il existe même des applications mobiles (Jobr, Kudoz, Ahead, Emjoyment…) qui, à l’instar de Tinder, sont basées sur le principe du « swipe » (à droite si l’on est intéressé par un candidat, à gauche si non). Sans oublier l’e-learning, qui permet à tout collaborateur de se former seul à l’aide d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone. Enfin, la data redonne un souffle au sourcing en permettant aux chargés de recrutement de trouver de nouveaux profils et de détecter automatiquement des candidats.
A l’autre extrémité du spectre salarial classique, une nouvelle tendance forte apparaît avec la “Gig Economy” (échange de compétences, petits boulots, base d’employés indépendants) qu’utilisent à plein les plateformes de la nouvelle économie comme Uber ou Deliveroo. De plus, selon le cabinet Gartner, un tiers des jobs seront remplacés par des robots d’ici 2025, notamment grâce à l’intelligence artificielle.

De nouveaux espaces de travail plus collaboratifs
Les open desk chez BETC, la verdure chez Google, le mobilier comme à la maison, les animaux pour réduire le stress, le travail debout pour garder la santé… Autant d’inspirations pour un lieu de travail innovant qui participe au bien-être des employés. Au-delà du lieu de travail, les réseaux sociaux d’entreprise font leur apparition. A titre d’exemple, 14 000 entreprises utilisent Workplace by Facebook, dont des grands groupes tels Club Med et Danone. Une déclinaison de Facebook qui permet aux organisations de créer leur propre réseau social interne et de communiquer et de partager sur un mode agile et décentralisé. »

Source : Forbes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *