Union européenne : Travailler dans un futur numérique – une nouvelle étude prévoit les risques à venir pour la sécurité et la santé

La numérisation et l’émergence de nouvelles technologies influencent la nature des emplois et des tâches, les secteurs et les industries dans lesquels les personnes travailleront, et même leur perception du travail. Les tendances indiquent que, d’ici 2025, les technologies basées sur les TIC auront modifié les équipements, les outils et les systèmes utilisés pour organiser, gérer et fournir des produits, des services et du savoir. Le rapport – Prévisions des risques nouveaux et émergents pour la sécurité et la santé au travail liés à la numérisation d’ici 2025 – analyse les effets potentiels de la numérisation: robotique collaborative, intelligence artificielle, Internet des objets, véhicules autonomes, bionique, réalité virtuelle et augmentée, technologie portable, mégadonnées, impression 3D et 4D, et plateformes en ligne.

Pour ce faire, quatre scénarios de vie professionnelle en 2025 ont été élaborés. Ils prennent en compte le contexte sociétal, technologique, économique, environnemental et politique. Ces scénarios tiennent compte des différences potentielles d’attitude des gouvernements et du public à l’égard de l’évolution du numérique. Ils examinent également le niveau de croissance économique et l’application de nouvelles technologies au cours des années à venir. Une série d’impacts potentiels que les développements des technologies numériques pourraient avoir sur la SST est explorée pour susciter un débat éclairé sur la façon dont une planification et une élaboration de politiques solides pourraient façonner l’avenir de la SST dans un monde numérique. Les scénarios (Évolution, Transformation, Exploitation et Fragmentation) intègrent des informations d’experts recueillies à l’aide d’analyses documentaires, d’entretiens téléphoniques, d’enquêtes en ligne, et d’ateliers.

Par exemple, le scénario «Évolution» suppose que le rythme de la croissance économique et l’utilisation de nouvelles technologies seront lents, et que le gouvernement se concentrera fortement sur les droits des travailleurs, la protection sociale, la santé et l’éducation. Dans ce scénario, les risques en matière de SST et leur prévention pourraient être mieux connus que dans d’autres, car les nouvelles technologies ne seront pas adoptées rapidement. Toutefois, certaines de ces technologies peuvent ne pas être bien entretenues, en raison des contraintes financières des entreprises.

Les défis et opportunités en matière de SST sont examinés individuellement dans chaque scénario. Mais des questions communes aux quatre hypothèses sont également identifiées. Certains résultats positifs sont attendus: grâce à la robotique et à l’automatisation, les personnes seront par exemple moins susceptibles de travailler dans des environnements traditionnellement dangereux.

Cependant, les facteurs psychosociaux et organisationnels pourraient devenir plus importants à mesure que le travail numérisé entraînera des changements, comme une surveillance accrue des travailleurs, l’hypothèse d’une disponibilité 24h/24, 7j/7, des changements d’emploi plus fréquents, et la gestion du travail et des employés par algorithmes. Tout cela peut augmenter le niveau de stress des travailleurs. L’augmentation des risques ergonomiques, causés par les interfaces homme-machine et la croissance du travail en ligne et du travail mobile, et la hausse des risques en matière de cybersécurité, sont également identifiés comme des résultats probables d’une numérisation plus importante sur le lieu de travail.

Les technologies numériques facilitent également de nouveaux statuts professionnels, avec un nombre croissant d’employés traités (à tort ou à raison) comme des travailleurs indépendants. Ils pourraient ne pas être soumis à la réglementation existante en matière de SST, ce qui remet en question les mécanismes actuels de gestion et de réglementation de la SST.

Pour relever les défis attendus, certaines stratégies potentielles en matière de SST sont proposées. Il s’agit par exemple d’évaluations avancées des risques sur le lieu de travail, en utilisant les opportunités nouvelles offertes par les technologies numériques (portables et mégadonnées), mais en prenant également en compte les nouveaux défis qu’elles apportent. De plus, une approche proactive centrée sur le travailleur dans la planification et la mise en œuvre des stratégies de numérisation, et un cadre pour clarifier les responsabilités et obligations en matière de SST par rapport aux nouveaux systèmes et aux nouvelles méthodes de travail sont proposés.

Cette recherche vise à informer les décideurs politiques, les gouvernements, les syndicats et les employeurs de l’UE sur la manière dont la numérisation pourrait affecter à long terme la sécurité et la santé des travailleurs dans l’UE. Cette étude vise également à soutenir l’élaboration de recherches, politiques et stratégies appropriées en matière de SST. Elle préconise une approche préventive globale de la SST, afin de minimiser l’impact négatif des nouveaux défis sur les travailleurs, les entreprises, l’économie et la société.

 

Article originellement publié sur ZoneBourse.com, à retrouver au lien suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *